31_3

Politique à l’œuvre

Volume 31

Numéro 3

1995

144 pages

[En ligne]
Commander

Résumé

Au moment où les frontières géopolitiques du monde tel que nous l’avions connu sont en train de se redéfinir, plus que jamais les seules vraies patries apparaissent, selon le mot de l’écrivain Salman Rushdie, résolument imaginaires. La catégorie du national, la notion de communauté imaginaire, les fictions de l’identitaire et autres épreuves de l’étranger se sont récemment imposées à notre réflexion critique. Croisant plusieurs approches (psychanalyse, philosophie, analyse du discours social, etc.), les collaborateurs de ce numéro interrogent le politique à l’œuvre dans l’œuvre, au moment de sa transformation. Comment l’écrivain se lie-t-il à ce sujet de la Nation, jusqu’à en faire sa chose ou à s’en faire le jouet, mauvais objet qui lui colle à la peau, qui parasite sa pensée et sa langue, qui affecte d’un trouble jusqu’à sa faculté d’expression ? Selon quelles figures, quelles images, quelles stratégies narratives ? Voilà quelques-unes des questions qui nous ont retenus ici.

Numéro préparé par Ginette Michaud

Table des matières


Comptes rendus

Max Roy, University of Toronto Quarterly, vol. 66, n° 1, Winter 1996-1997, p. 51-52.

|

Jean Levasseur, « Actualités littéraires », Études francophones, vol. 11, n° 2, hiver 1996, p. 124-125.


Ce numéro est disponible pour achat en format PDF, notamment sur les sites Les libraires, librairie Gallimard de Montréal et Decitre.