51_2

Toucher des yeux. Nouvelles poétiques de l’ekphrasis

Volume 51

Numéro 2

2015

232 pages

[En ligne]
Commander

Résumé

À la croisée de la littérature, de la philosophie, de l’esthétique et des Visual Studies, ce dossier aborde la question des arts du point de vue de la déconstruction, à partir des travaux de Jacques Derrida, Jean-Luc Nancy, Hélène Cixous et George Didi-Huberman. Il explore plus précisément l’ekphrasis et les nouvelles poétiques que cette figure suscite dans les œuvres de ces philosophes et écrivains. Chez chacun des auteurs, il s’agit moins d’écrire « sur » l’œuvre d’art que d’aller à la rencontre de ce qui, en elle, récuse toute appropriation ou traduction. Comment dès lors en parler ? Cette interrogation conduit à des approches multiples et singulières, voire idiomatiques, et permet de mesurer l’apport des concepts issus de la déconstruction, sa critique de l’appareil optique, de la représentation et de la visibilité/invisibilité, de l’image. En soulignant les enjeux esthétiques, philosophiques et éthiques engagés pour ces penseurs par l’œuvre d’art, ce numéro met ainsi en relief leurs axiomes les plus inventifs dans un champ qui ne fut jamais confiné pour eux dans la désignation ancienne des « beaux-arts », mais bien toujours saisi comme le lieu mouvant d’une véritable pensée, d’un « penser voir » autrement.

Numéro préparé par Ginette Michaud

Tables des matières