33_3

Le Survenant et Bonheur d’occasion : rencontre de deux mondes

Volume 33

Numéro 3

1997

145 pages

[En ligne]
Commander

Résumé

Au cours de l’année 1945, à quelques mois d’intervalle, paraissaient à Montréal deux romans qui devaient marquer profondément la littérature québécoise et canadienne : Le Survenant de Germaine Guèvremont et Bonheur d’occasion de Gabrielle Roy. Or la critique a surtout insisté jusqu’ici sur l’opposition sur laquelle se fondent ces deux œuvres, l’une orientée vers la liquidation d’un monde ancien, l’autre annonciatrice d’un monde nouveau. Plus de cinquante ans après leur première publication, il s’agit d’aborder les deux romans de concert, comme parties d’un territoire esthétique qui leur est commun et qui les fait « dialoguer » l’un avec l’autre, s’éclairer mutuellement et éclairer ensemble ce territoire auquel ils appartiennent.

Tables des matières