21_3

Jacques Poulin

Volume 21

Numéro 3

1985

106 pages

[En ligne]
Commander

Résumé

Jacques Poulin occupe une place à part — haute et discrète — dans l’institution littéraire québécoise. Ses romans, surtout Jimmy (1969), les Grandes Marées (1978) et Volkswagen Blues (1984), ont été salués, couronnés. On l’a comparé à Hemingway, à Salinger, à Brautigan, à Vonnegut. Il admire aussi Gabrielle Roy et Réjean Ducharme. Jacques Poulin a-t-il écrit, va-t-il écrire « le grand roman américain » du Québec? Ses héros voyagent à la fois dans l’espace (la mer, la route, la piste, l’île et le continent), dans l’histoire (leurs histoires), dans l’écriture. Traducteurs, adaptateurs, liseurs et lecteurs, écrivants et écrivains, ils se mesurent à leur environnement, à tous les signes, mais d’abord et finalement à eux-mêmes.

Numéro préparé par Laurent Mailhot et Gilles Marcotte

Tables des matières