47_3

Publics et publications dans les éloges collectifs de femmes à la fin du Moyen Âge et sous l’Ancien Régime

Volume 47

Numéro 3

2011

182 pages

[En ligne]
Commander

Résumé

Les éloges collectifs de femmes, qui regroupent les recueils de femmes illustres et les apologies du sexe féminin, ont souvent été versés au compte de la « Querelle des femmes » vue comme un ensemble discursif stable, partageant et réitérant une topique commune. Cependant, les contextes variés dans lesquels ces textes s’inscrivent suggèrent d’en réexaminer les spécificités et d’en préciser les enjeux ; plus spécifiquement, ils invitent à se pencher sur les publics qui, au cours des siècles, en ont renouvelé la lecture et l’interprétation. Croisant les ressources méthodologiques de la rhétorique et de l’histoire du livre, les articles de ce numéro explorent le processus de publication et la construction de publics contrastés dans des éloges collectifs de femmes composés ou traduits en français à la fin du Moyen Age et sous l’Ancien Régime, de façon à évaluer la singularité des invitations à l’appropriation qui s’y tissent.

Numéro préparé par Renée-Claude Breitenstein

Tables des matières