44_1

Engagement, désengagement : tonalités et stratégies

Volume 44

Numéro 1

2008

161 pages

[En ligne]
Commander

Résumé

La rhétorique de l’engagement, quand elle sous-tend l’affirmation d’un investissement personnel de l’auteur / énonciateur ou s’en démarque, retient notre attention, tant dans ses manifestations que dans ses effets; il s’agit d’en préciser les contours et de l’illustrer au moyen des contextes littéraires qui lui sont favorables, tout en laissant une part aux postures hybrides ou mitigées – celles qui interviennent entre l’engagement et le refus d’adhésion, relevant ainsi du désengagement –, et qui ne sont pas moins importantes dans le jeu de places des énonciateurs. Ces pratiques discursives se nourrissent des thèses que l’écrivain endosse et autour desquelles il souhaite rallier; il reste à voir comment l’écriture se les approprie, misant sur l’argumentatif ou l’ouverture créative, la ferveur ou le décrochage, l’allégeance ou la connivence, à moins que ne s’immisce la subversion. Les auteurs ici rassemblés montrent la complexité de l’engagement littéraire par l’écriture, « en » écriture. L’engagement n’est pas tant un contenu étiqueté et brandi qu’une forme façonnée par une subjectivité en tension dans ce rapport au monde qui tient à s’affirmer.

Numéro préparé par Danielle Forget

Tables des matières