42_2

Figures et frictions. La littérature au contact du visuel

Volume 42

Numéro 2

2006

166 pages

[En ligne]
Commander

Résumé

Les recherches récentes sur les relations entre la littérature et les arts, après s’être penchées sur l’impossibilité d’une correspondance véritable entre le visible et le lisible, semblent s’être intéressées tout dernièrement aux manières de détourner ces différentes apories. Plutôt que de vouloir poursuivre dans cette voie, nous avons voulu, avec ce numéro, nous placer dans un en-deçà de la théorisation, au plus près d’une certaine expérience du contact, plus proches de la scène où se nouent les liens entre la littérature et les arts, au moment singulier, fantasmé et fictif du toucher, du point de friction, devant les toiles, face aux photographies et aux sculptures, de plain-pied dans l’atelier. Nous avons voulu nous exposer à cette question qui prend ici de nombreuses tournures et nous avons convié les participants de ce numéro à explorer ce contact, dans ce que le mot a de plus corporel, dans ce qu’il a aussi de plus violent, d’imprévu, d’éprouvant, de spectral et d’imaginaire. Sans vouloir nier l’idée d’une rupture entre le visible et le lisible, cette question aura été moins importante que le pari de mettre au jour les possibles d’une telle rencontre.

Numéro préparé par Isabelle Décarie et Éric Trudel

Tables des matières