24_2

Instruments de réflexion

Volume 24

Numéro 2

1988

100 pages

[En ligne]
Commander

Résumé

Descartes, dans le cours de ses Méditations, réfléchissait sur un exemple sensible, concret et précis : un morceau de cire qui vient d’être tiré de la ruche. Qu’est-ce qu’un objet de perception, l’analyse de la cire le dit. Berkeley, un peu plus tard, pour une question analogue, se servait d’une cerise : comment savoir si la cerise que je vois, donc qui est toute entière visible, colorée et étendue, est aussi celle que je vais goûter, ou celle que je vais toucher ? L’audible ouvre-t-il sur le visible ou l’olfactif ? Bref, à chacune de ces questions un exemple particulier est censé répondre. Serait-ce que l’exemple, c’est la théorie ? Serait-ce que l’exemple pense? Qu’en est-il, par exemple, de l’exposé de cas en psychanalyse ? C’est à ces différents et à propos d’instruments eux aussi différents : un gnômon, Dieu, la couleur, des miroirs…

Numéro préparé par Pierre Gravel

Tables des matières