22_1

« ça me fait penser »

Volume 22

Numéro 1

1986

142 pages

[En ligne]
Commander

Résumé

D’où viennent les idées ? Comment s’enchaînent-elles ? Qu’est-ce qui rend possible l’émergence d’une « pensée » qu’on appellera (sous réserve) associative ? Quelles sont les retombées d’une telle découverte ? La question de l’association – des idées (au dix-huitième siècle), libre (au vingtième) – travaille à la limite de l’intellection et de la rationalité, ainsi qu’aux limites de divers champs disciplinaires. Pour ressaisir son enjeu, nous avons réuni dans ce numéro des philosophes, des psychanalystes et des littéraires autour de quelques textes nodaux (Diderot, Hume, Sterne, Freud, Joyce, Pynchon) où l’on trouve une théorie et une pratique de l’association. Deux questions (entre autres) nous ont servi de fil conducteur : comment l’association se rend-elle « pensable » (c’est-à-dire intelligible) tout en maintenant son rapport à l’inconnu ? Comment opère-t-elle discursivement ? Et, puisque nous observons ici le processus de l’association à partir de deux moments historiques différents et que, dans chacun des « cas », elle annonce une manière de penser autre, cette question aurait-elle partie liée avec notre « inconscient épistémologique » ?

Numéro préparé par Christie McDonald et Ginette Michaud

Tables des matières