En ligne : texte de présentation du vol. 55, no 2, « Écrire après le cinéma »

Le texte de présentation du prochain numéro d’Études françaises, « Écrire après le cinéma », sous la direction de Jan Baetens et Nadja Cohen, peut désormais être consulté ici.

 

Abordant les effets du cinéma sur la littérature et les nouvelles manières de penser et d’écrire à l’ère de la culture cinématographique, ce dossier rassemble des contributions permettant d’analyser les réponses de l’écrit à l’écran, du début du xxe siècle à nos jours. Un premier ensemble d’articles analyse le rôle attribué au cinéma dans certaines évolutions du système des genres en littérature : si la référence filmique sert parfois au discrédit des genres existants, comme chez Henri Michaux par exemple, il en va toutefois plus souvent d’une reconfiguration que d’une destruction des genres littéraires dans de nombreux autres cas, étudiés par plusieurs contributeurs dans des romans français contemporains comme ceux de Pierric Bailly ou de Céline Coulon. Un deuxième ensemble d’articles se demande ensuite quels liens ces changements entretiennent avec d’autres formes d’interactions entre littérature et cinéma, comme les adaptations littéraires, l’imitation verbale de techniques cinématographiques, ou le recours à un imaginaire ou des thèmes typiques du monde du cinéma comme chez Jean-Philippe Toussaint ou Christine Montalbetti. Enfin, trois études, interrogeant de manières différentes le lien de l’écrit à l’écran, émettent l’hypothèse que le cinéma pourrait aussi inviter à la création de nouveaux genres littéraires comme le ciné-roman-photo, les journaux de tournage ou les romans de la projection.