« Effervescence » de l’édition québécoise : le point de vue d’un libraire

Le dernier numéro d’Études françaises, « Nouvelles maisons d’édition, nouvelles perspectives en littérature québécoise ? » (vol. 52, no 2), saura certainement intéresser Yves Guillet, qui a pendant trente ans géré la librairie Le Fureteur (Saint-Lambert, Québec). Au moment de prendre sa retraite, il s’entretient avec la journaliste Nathalie Collard de La Presse+ (7 août 2016) : « Depuis une dizaine d’années, il y a plein de petits éditeurs qui sont apparus : Le Quartanier, Cheval d’août, Marchand de feuilles, Éditions de ta mère, etc. C’est intéressant comme phénomène. On sent qu’ils sont bien implantés, qu’ils rejoignent déjà un lectorat qui a une certaine importance. »

À lire ici.